THIERRY FONTAINE – 2015


Il faudrait pouvoir photographier ses rêves… ou rêver ses photographies… Rendre tangible l’univers onirique, le matérialiser, le fixer, c’est là précisément ce qu’accomplit Thierry Fontaine par ses œuvres. Chaque édition de la Carte blanche PMU est une surprise, tenant la promesse d’apporter un regard nouveau sur l’univers du jeu. Thierry Fontaine ne déroge pas à la règle, il surprend en dévoilant à son tour un imaginaire propre s’attachant aux rêves du joueur, imaginant couvrir d’or ce qui lui passe entre les mains. Il fait du jeu une sorte de pierre philosophale métaphorique, provoquant à son tour le rêve chez le spectateur. Il donne au jeu une poésie nouvelle, où le plus l’important n’est peut-être pas de gagner, mais simplement d’en rêver. En une vingtaine d’images inédites, l’artiste montre ce qui anime intimement le parieur. Pour Thierry Fontaine, le joueur est un alchimiste. Il a le don, par le pouvoir de son imagination, de transformer le plomb en or.

À PROPOS DE THIERRY FONTAINE

Né en 1969 à Saint-Pierre (La Réunion) Thierry Fontaine vit et travaille à Paris. Il est représenté par la Galerie les filles du calvaire.
Diplômé de l’École Supérieure des Arts décoratifs de Strasbourg en 1992, il a été pensionnaire de la Villa Médicis à Rome en 1999.

Thierry Fontaine est l’auteur de photographies qu’il imagine en observant les mouvements des modèles sociaux selon les lieux où il se trouve. Les déplacements de ces modèles occasionnent des rencontres et des contacts nouveaux. Les croisements qui en résultent s’entremêlent jusqu’à donner des métissages.

Ces contacts altèrent les modèles établis, génèrent des interrogations. Rencontres improbables, antagonistes, rendues possibles par l’artiste, à partir de situations qu’il crée avec des personnages modèles, de scènes préparées, des sculptures et des objets spécialement fabriqués pour être photographier et mise en scène.

Expositions personnelles :

2013 : La part de l’autre, Galerie Les filles du calvaire, Paris. L’envers de l’île, Ecole supérieure d’art de la Réunion et Journées photographiques de Bienne, Bienne, Suisse.
2012 : Ici la couleur est évidente, Galerie Louise Michel, Poitiers et Abbaye Sainte Croix de Poitiers.
2011 : Changement de Main, Micro-Onde, Centre d’Art Contemporain, Vélizy. 2007 Every Man is an Island, Raw Space Gallery, Brisbane.
2003 : Project Room, Galerie Yvon Lambert.
2000 : Les Sauvages, Musée Léon Dierx, Saint-Denis, La Réunion.

Collections publiques : FRAC Auvergne, FRAC Réunion, FNAC France, MAC/VAL Vitry- sur-Seine.

www.thierry-fontaine.org

MERCI À